Alchemy Poètes

Poèmes, nouvelles, pensées et autres.
 
AccueilPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Lune T2/Chapitre 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
quelemondeestbeau
Poète
avatar

Messages : 418
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 21
Localisation : Neverland

MessageSujet: Lune T2/Chapitre 7   Lun 11 Aoû - 21:56

VII.
Le Voyant


A l'extérieur, quelques jeunes lavaient le sol avec dextérité pour en enlever le sang séché. La nuit avait recouvert les Caraïbes et le pont du Cœur. Tout était tellement calme qu'on avait peine à croire qu'un abordage avait eu lieu une heure plus tôt. Des lanternes éclairaient les visages fatigués des pirates, leur donnant par moment un aspect fantômatique. Le bâtiment de l'équipage adverse, nommé le Blood Ties, avait été abandonné au beau milieu de la mer. Le sinistre pavillon noir claquait au vent, dernière étincelle de vie du bateau.
Dirk s'occupait du gouvernail, le regard fixe et les mains fermement posées sur la roue de bois. Je n'osais l'observer, pas après ce que j'avais découvert. Il me fallait garder ce terrible secret, quoi qu'il m'en coûte. Le révéler me coûtera sûrement bien plus cher et m'obligera à choisira entre deux camps : celui de Dirk, soutenu par ses hommes, ou celui d'Alexander, seul contre tous.
Blake cria soudain, faisant sursauter tous les pirates alentour. Je le fis monter sur mon poignet.

- Qu'est-ce qu'il t'arrive ?

Évidemment, le perroquet ne répondit pas. Il se contenta de désigner de la tête le nid-de-pie. Je levai les yeux et croisai le regard de Victor.

- Sûrement pas, dis-je à Blake.

L'oiseau me toisa.

- Arrête ça, Blake.

Blake sembla soupirer et s'envola. Sans prêter attention à mes appels, il atterit sur l'épaule de Victor, qui afficha un air étonné.

- Oiseau de malheur, pestai-je.

Sous le regard amusé de Victor, je gravis l'échelle de corde. Alors que je me rapprochais du sommet, j'eus une pensée pour mon père : il était assigné au nid-de-pie la première fois que je lui avais adressé la parole. Comme lorsqu'il m'avait aidée à sortir de la trappe, Victor tendit sa main pour m'aider à atteindre le sommet. Sans même y jeter un coup d’œil, je grimpai à la force de mes bras. Je tendis la main vers Blake : ce dernier s'envola encore une fois et partit rejoindre l'épaule familière de Dirk.

- Je hais cet oiseau.

Je m'apprêtais à redescendre lorsque Victor m'en empêcha.

- Ne recommencez pas ou je hurle.
- Je veux juste te parler.

Il lâcha mon bras et s'appuya contre la rambarde, les yeux scrutant attentivement l'horizon. Je soupirai et m'appuyai à mon tour.

- Allez-y, parlez.
- Je sais d'avance comment se terminera cette aventure. Du moins, je connais le futur de l'instant présent.

Je le fixai avec un regard dubitatif.

- Je ne comprends pas.
- Nous construisons notre futur au fur et à mesure par le biais de nos actions et de nos rencontres. A cet instant précis, je vois un avenir qui ne sera pas le même l'instant d'après.
- Qu'est-ce qui le fait changer ?
- L'imprévu. L'avenir est un peu comme un bateau. On part avec l'idée de bâtir un trois-mâts mais un événement inattendu fait que l'on bâtit finalement un simple voilier.

Victor sourit légèrement. Quant à moi, j'avais de plus en plus de mal à décrypter le pirate.

- J'avoue avoir du mal à comprendre.
- Je ne connais pas les détails de ton futur, mais je sais que si tu ne fais aucune autre rencontre et qu'aucun imprévu ne te détourne de ta route initiale, alors l'avenir que je vois maintenant restera inchangé et se produira.
- Je crois que je commence à saisir, déclarai-je en tentant de mettre en ordre tout ce que je venais d'apprendre.

Le pirate se tourna vers moi.

- Ça ne t'impressionne pas ?
- L'année dernière, j'ai vu des sirènes, un capitaine aux yeux rouges, de la magie noire et une île dissimulée derrière un couloir de lumière, énumérai-je. Quand on a vu tout ça en l'espace d'une semaine, on n'est plus impressionné par grand-chose.
- Si jeune et déjà aussi désabusée, soupira Victor. C'est triste.

Il y eut un léger silence, troublé par les éclats de voix provenant du pont. Le nid-de-pie était un endroit si agréable et si tranquille. Victor posa sa main sur mon épaule.

- Je n'ai pas le droit de dévoiler une partie trop importante de ton avenir mais je peux te dire que de grandes découvertes t'attendent. Quand tu reviendras à Hispaniola, tu ne seras plus jamais la même.
- Reviendrai-je à Hispaniola ? demandai-je avec hésitation.
- Je ne peux te le promettre, fit-il après un temps.

Je détournai le regard et observai la mer autour de nous. Je n'osais l'avouer, mais la vie à Hispaniola me paraissait aujourd'hui tellement terne à côté de la sensation de liberté que j'avais en mer. Le vent sur le visage, l'eau sur mes doigts abîmés par le sel et les échelles de corde. L'esprit d'équipe, l'odeur de bois verni et la houle rassurante.
Ce soir-là, perchée sur le nid-de-pie en compagnie d'un pirate plus que mystérieux, je comprenais vraiment les raisons qui avaient poussé mon père à rejoindre le camp des hors-la-loi : l'amour de la belle bleue.

- Je devrais redescendre, finis-je par dire en me dirigeant vers l'échelle de corde.
- Pourquoi ne resterais-tu pas un peu ? Tu as l'air d'aimer cet endroit.
- Oui, mais Alex...
- Ne m'apprécie pas, je sais. J'ai encore des restes de notre dernière « discussion », dit-il en tâtant son épaule.
- Nos relations sont compliquées en ce moment et je pense que...
- Leanne, me coupa-t-il, tu n'es pas une fille comme les autres. Tu es une fille courageuse, une fille qui ne se laisse jamais influencer. Alexander n'est pas le premier à me détester et ne sera pas le dernier.

J'hésitai un instant, cherchant mon ami des yeux. Lorsque je le vis, lui aussi m'observait, une pointe de déception sur le visage. Je soupirai.

- De toutes façons, le mal est fait, soufflai-je.
- En tant que Voyant, je ne peux te blesser.
- Pardon ?

Il rit en surprenant ma mine interrogative.

- Je fais partie d'une famille ancestrale. Dans cette famille, l'aîné de chaque fratrie devient un Voyant, c'est-à-dire une personne qui voit l'avenir, mais un avenir qui peut encore changer, comme je te l'ai expliqué. Nous sommes l'unique famille dans le monde à posséder un tel don.
- Pourquoi avez-vous dit que vous ne pouviez pas me blesser ? le questionnai-je, de plus en plus curieuse.
- Le destin de chaque Voyant est intimement lié à un autre destin. Si nous blessons la personne à qui nous sommes liés, nous mourrons. Mon destin s'est lié au tien lorsque tu es née.
- Donc, avant ma naissance, vous n'étiez pas vraiment un Voyant ?
- Si, j'avais la marque du Voyant.

Il retroussa sa manche et dévoila une longue cicatrice noire qui partait du bout de son majeur et remontait jusqu'à son coude. La cicatrice dessinait sur le dos de sa main et son avant-bras d'élégantes courbes sombres ornées d'épines, telle une branche de rosier.

- Seulement, reprit-il, mes pouvoirs n'étaient pas encore activés. Lorsque tu es née, ton nom m'est apparu comme une évidence. A partir de ce moment, j'ai commencé à te chercher partout dans le monde.
- C'est ce que vous vouliez m'annoncer quand vous m'avez empêché d'aller dormir ?

Victor hocha la tête en souriant.

- Je m'y suis mal pris, reconnut-il.
- Je ne vous le fais pas dire.
- Maintenant, tu sais qui je suis vraiment et pourquoi je suis là.

J'observai son visage tourné vers l'horizon. Ses yeux gris ardoise, tirant vers le noir, avaient cette éternelle espièglerie mêlée à une sorte de sagesse, comme s'il avait tout vu et tout vécu. Des cicatrices couraient le long de ses paumettes, témoins d'une vie sûrement très mouvementée. Certaines paraissaient très récentes. Je n'avais jamais rencontré cet homme avant le retour du Cœur des Caraïbes à Hispaniola mais, pourtant, j'avais la curieuse impression de déjà connaître ces cicatrices. Elles m'étaient étrangement familières. Cependant, il m'était impossible de savoir pourquoi elles m'étaient si familières.

- Puis-je vous poser une question ? (Il opina du chef.) Nous sommes-nous déjà rencontrés ?
- Tu le découvriras bien assez tôt, répondit-il avec un air énigmatique.

Il jeta un coup d’œil par-dessus son épaule et sourit.

- Tu devrais peut-être redescendre. Il risque de s'impatienter.

Je regardai à mon tour : Alexander m'attendait en bas du mât, Blake perché sur son épaule. Je m'avançai vers l'échelle.

- Sommes-nous amis à présent ? demanda Victor, toujours adossé à la rambarde.
- J'ai vu les ravages que peut causer la magie noire. Je préfère me méfier pour l'instant.
- Je ne pratique ni la magie noire, ni la magie tout court. Je possède simplement des facultés surnaturelles.
- Le surnaturel et la magie sont pour moi synonymes, fis-je après un temps. Je me méfie autant de l'un que de l'autre.

Nous échangeâmes un ultime regard. Je fus la première à détourner le regard. Après avoir regagné l'échelle de corde, je quittai le nid-de-pie pour rejoindre Alexander, qui m'attendait toujours. Lorsque je fus près de lui, il passa un bras autour de mes épaules en toisant Victor. Ce dernier nous observa quelques minutes, soupira et reporta son attention sur l'horizon.
Mon ami me raccompagna jusqu'à la porte de ma cabine sans dire un mot. Il m'embrassa ensuite sur la joue, fit monter Blake sur mon épaule et retourna travailler. La froideur de ce baiser me surprit. Je renonçai à m'y attarder et rentrai dans la cabine, épuisée.

_______________
Ne jamais regretter. Ne jamais envier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesenviesdepippin.wordpress.com/
Damona Morrigan
Fondatrice d'Alchemypoètes
avatar

Messages : 4545
Date d'inscription : 06/11/2010
Localisation : Dans la cabane de la sorcière blanche sur l'île d'Emeraude

MessageSujet: Re: Lune T2/Chapitre 7   Mer 13 Aoû - 10:45

Excellent j'attends le prochain chapitre avec impatience.
 Love ! 

_______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Lune T2/Chapitre 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lune T2/Chapitre 15
» Spoil Bleach chapitre 274
» [1500 pts] L'armée de la Lune noire
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Alchemy Poètes :: Vos mots de Coeurs de Poètes :: Nouvelles-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet