Alchemy Poètes
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Alchemy Poètes

Poèmes, nouvelles, pensées et autres.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -18%
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
Voir le deal
659 €

Partagez
 

 popote *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baba yaga
Poète
Baba yaga

Messages : 950
Date d'inscription : 06/07/2011
Age : 51
Localisation : au fond d'un bois de blancs bouleaux

popote * Empty
MessageSujet: popote *   popote * EmptySam 26 Oct - 15:23

* ou : genèse de "la souricière du désespoir", postée sur alchémy côté nuit.

mille rats d'égout -non moche quand même, rats d'accord mais mille, un peu trop,

rats d'égouts rongeant mon âme

heu rat d'égout c'est  un peu commun ça rat dégoût rat des goûts

rongeurs rongeant - joli l'allitération, mais redondant

petit tour sur l'ami gougueuele

muridés c'est pas mal, ça muridé,

muridé acide, rongeant mon verbe régicide (régicide, c'est parce que je suis toujours assise sur le trône de fer, rôôô il y avait longtemps qu'un bouquin ne m'avait pas fascinée comme ça, déjà presque fini l'intégrale 3 , 'reusement que j'ai la  4 en sctock )

muridés acides  dont les cris aprricides foutu clavier

le coin des rats.net! ça existe ça!! je lis :

   
Le rat est encore victime de nombreux préjugés: on l'accuse entre autres de transmettre la peste, de tout saccager et d'être laid avec sa grande queue sans poils (sic!). Et pourtant, c'est un formidable animal de compagnie: drôle, intelligent, sociable.

mouais tout moi ça, drôle, intelligente, sociable. serais je une muridée sans le savoir?

mur idée, mûre ridée pouah ça marche  pas

bon reprenons, je stagne là,


des muridés acides ont rongé depuis longtemps
les liens cordes noires
les
laids

les cordes obscures (ouais obscur ça j'aime, souvent utilisé mais qd on aime, bref bref obcsur je garde)


des muridés acides rongent depuis l'aurore
les cordes obscures qui ligotent nos membres

promettant qu'à l'heure où le froid se fait tendre


pfff poussif ce matin poussif


faudrait un peu de peps dans tout ça
un peu de  fièvre enportant la baba
cahin caha



des muridés acides rongent depuis l'aurore
les cordes obscures qui ligotent nos membres
lorsque dans le songe où tremblent nos corps /qui fait trembler nos corps?

(heu ça veut dire keke chose, ça? syntaxe syntaxe...fais des phrases courtes ma chérie ça se découd méchant)


des muridés acides marchent depuis l'aurore,
cohorte ricanante

je crois que j'tiens quelque chose là

des muridés acides marcehntmarchent depuis l'aurore
rongeant avec constance
les cordes

leur gueules parricides rongent avec cosntance constance
les cordes obscures
qui entravent la transe
(ouais, bien, transe y avait longtemps que pas venu tremper ds mes gerbes çui là )


les cordes obscures
où s'entrave la transe



des muridés acides marchent depuis l'aurore
cohorte ricanante


flûte un mot une idée me tourne autour, gestation embryon, enfantement douleur


cohorte ricanante enfantée par mon corps ? beurk on parle de RATS quand même je le rappelle à ceux qui tenteraient de suivre

des muridés acides marchent depuis l'aurore
cohorte ricanante nichée entre nos corps
(ouaip)


un songe qui finit de trembler
jusque sous am cahir épuisée
ma chair épuisée

aun songe aux dents

mille
songes sans nombre
aux dents têtues

( je souffre!!)

 
quand un songe têtu
n'en finit pas de trembler sous ma chair
fiévreuse et solitaire
(ouh là ça devient scabreux par là scabrons scabrons j'aime ça)


flûte je sais plus DU TOUT où j'en suis. relecture et retatouillage s'imposent.


...je me relis. du temps, ché pas,  faites vous réchauffer un caoua.


des muridés acides
marchent depuis l'aurore
cohorte ricanante
nichée entre nos corps

leurs gueules parricides
rongent avec constance
les cordes obscures
où s'entrave la transe

sous ma cahir  chair solitaire
tremble encore l'écho pointu
du songe que foulent  fouaillent avec fièvre
leurs griffes à nu


du songe du songe, trop singulier, pas bien le songe et pourquoi le songe d'abord, nuit sans rêves nuit sans sommeil, nuit sans nuit,  jours abîmés, trêve sans cosncience  conscience sans consistance


sous ma chair solitaire
tremble encore l'écho pointu
(j'aime ça l'écho pointu)
de trêves ? rêves? sans sommeil
que des griffes à nu
fouaillent avec fièvre


pff et j'avais des quatrains jusqu'à présent je ratatine mes  5vers  ou  bien pas?? saez s'en fout, lui,  qui sussure dans le casque j'écrirai pour toi pour y voir la mer pour entendre rimbaud parce que ça n'a pas de sens parce que c'est toi le sens, saligot bon je laisse mes foutus 5 vers

ça commence à me courir cette histoire

me faudrait une chute
choper les rats ds la souricière
ou les transformer en 6 chevaux blancs pour aller au bal ...


retatouillage du début  

des muridés acides
marchent depuis l'aurore
cohorte ricanante
nichée entre nos corps

leurs gueules parricides
rongent avec constance
les cordes obscures
où s'entrave la transe

sous ma chair solitaire
tremble encore l'écho pointu
de rêves  trêves sans sommeil
que fouaillent  avec fièvre
des griffes  à nue

que fouaillent des griffes nues
et des  rêves vermeils


bon dieu (qui s'en fout ) ça vient et j'ai un titre en plus

des muridés acides marchent depuis l'aurore
cohorte ricanante
nichée entre nos corps

leurs gueules parricides
rongent avec constance
les cordes obscures
où s'entrave la transe

sous ma chair solitaire tremble l'écho pointu
de trêves sans sommeil
que fouaillent une griffe nue  tes des griffes nues

[strike]et des rêves vermeils[/strike]
et nos rêves vermeils


des crocs têtus déchirent avec force
les quelques sanglots
qui colmataient l'écorce
la horde défend sa terre promise
et je m'attends à disparaître
devant l'énergie sauvage
que met à se  repaître
la meute grise


mon âme ligotée sous la chape
s'épuise en ruades stériles inutiles vides
vaines  peureuses tentatives cherchant à fuir où je cherche à me fuir
mais de la souricière du désespoir
nul ne s'échappe.


mon âme  (j'arrive au bout je le sens c'est dans mes doigts)

mon âme ligotée sous la chape
s'épuise en ruades vides
peureuses tentatives où je cherche à me fuir
dans les bras consolateurs
sous la hache  miséricorde tranchante
sous la mortelle miséricorde d'un bourreau noir

mais jamais nul ne s'échappe
de la souricière du désespoir.


pfff je crois que je l'ai ...fin de la tambouille, merci d'avoir pataugé avec moi! et pour lire en clair ce qui a  mijoté dans le chaudron de la sorcière, sans les fautes de frappe et les ratures, mais avec la substantifique moelle de ce texte abscons, mes amis pas d'hésitation, rendez-vous sur alchémy côté nuit!
Revenir en haut Aller en bas
http://babayaga.centerblog.net/
Damona Morrigan
Fondatrice d'Alchemypoètes
Damona Morrigan

Messages : 4544
Date d'inscription : 06/11/2010
Localisation : Dans la cabane de la sorcière blanche sur l'île d'Emeraude

popote * Empty
MessageSujet: Re: popote *   popote * EmptySam 26 Oct - 17:15

Ma sorcière amie tu as vraiment bien choisi le moment puisque nous avons une heure de plus cette nuit à lire et relire ta mixture pour enfin se régaler sur Alchemy côté nuit !!!
Merci !!! Moi j'y vais !!!
Revenir en haut Aller en bas
lutece
Administrateur-Poète
lutece

Messages : 3375
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 67
Localisation : strasbourg

popote * Empty
MessageSujet: Re: popote *   popote * EmptyJeu 7 Nov - 14:01

Bravo 2 juste  Bravo 2 pour cette tambouille concoctée dans ton chaudron
Revenir en haut Aller en bas
Merle Bleu
Poète
Merle Bleu

Messages : 454
Date d'inscription : 02/09/2012
Age : 68
Localisation : Une île, là bas, en Méditerannée...

popote * Empty
MessageSujet: Re: popote *   popote * EmptyDim 10 Nov - 10:36

Bonjour Baba,

C'est en flânant autour des fourneaux que l'on devine les bons petits plats à venir...

J'ai bien aimé mon petit tour de cuisine...façon rat gout Wink

Amicalement, Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




popote * Empty
MessageSujet: Re: popote *   popote * Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

popote *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alchemy Poètes :: Vos mots de Coeurs de Poètes :: Poèmes-