Alchemy Poètes

Poèmes, nouvelles, pensées et autres.
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 TERRIBLE HAUTE-LOIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



TERRIBLE HAUTE-LOIRE Empty
MessageSujet: TERRIBLE HAUTE-LOIRE   TERRIBLE HAUTE-LOIRE EmptyMer 18 Jan - 23:02

1.Nîmes, le … 2012




Mon Ami,




Vous n'êtes pas sans connaître mon attrait pour les choses étranges de ce monde. Et je ne suis pas sans savoir que vous aussi, à vos heures perdues, aimez verser dans cette science occulte.
Si je ne vous ai pas écris pendant de longs mois, c'est à cause d'un empêchement bien involontaire. Ma soif ô combien insatiable de tout ce qui se rattache à l'Occulte, à l'Etrange, au Malsain et à l'Horreur de ce monde m'a mis gravement en péril.
Au cours de ma longue période de convalescence, après le terrible accident dont je fus victime (vous vous en souvenez certainement) je décidai de mettre en arrêt indéterminé mon activité d'écriture, et de m'arranger avec mon éditeur. Nous négociâmes tous deux une période de non activité, et ainsi je pu m'échapper de cette horrible ville et retrouver ma région favorite, ma muse géographique, la Haute Loire.

Je décidai alors de ne rien écrire, de ne pas imaginer d'horreurs souterraines, de revenants anthropophages et autres goules sexuellement déviantes. Toutes ces abominations m'ont par trop submergé l'esprit, ces deniers temps. La décision ne fut point aisée, mais je dû me résoudre à partir. Loin de cette ville, de mes regrets, et des choses d'un passé dont je désirais ardemment me détacher.
Mon séjour au charmant village de Cayres, non loin de la ville du Puy en Velay, fut des plus agréable, du moins la première semaine. Car pour me reposer, je n'ai rien trouvé de mieux que de chercher dans le passé de cette région. Passé qui se révéla bien plus sombre qu'on ne peut y songer. En effet, et j'en fus moi-même fort surpris, sous les apparences de beauté pittoresque se cachent ici de terribles secrets. Les habitants de cette région ne sont point des profanes, et chuchotent beaucoup de choses quand la nuit tombe.
J'ai eu des aperçus effrayants, entendu de glaciales histoires qui ont perturbé mon sommeil des nuits durant. Mon Ami, croyez-moi : nos recherches depuis tant d'années ont trouvé ici leur but. Car je puis aujourd'hui l'affirmer, comme je puis vous assurer de ma parfaite santé mentale : ce qu'a écrit Howard Phillips Lovecraft sur Nyarlathotep est plus que fondé !
Il y a là-bas un lac abhorré, où le Dieu Egyptien Aux Mille Visages est apparu. J'ai vu une tour de communication abandonnée depuis des années, où une terrible histoire s'est produite. Cette tour danse la nuit, et la journée disparaît dans le coin de l'œil.
En s'éloignant de ce point central, de ce climax horrifique, on trouve une sombre tour moyenâgeuse avec son minuscule village à ses pieds où un terrible cataclysme s'est produit. Dans les roches séculaires d'une montagne encerclant un vieux château, un terrible sorcier lâcha sur le monde un Ancien Dieu ayant l’apparence d’un aigle. J'ai également recueilli nombre d'informations sur un camp de vacances pour adolescents possédé par une diabolique présence : La Colonie de l'Espoir ! Mon Dieu, quelle sinistre ironie !
J'ai vu un odieux village dans lequel j'ai failli perdre la vie et la raison. Par je ne sais quel miracle, j'en suis sorti vivant et toujours sain d'esprit. Seulement, j'en suis ébranlé à jamais, je le crains. Car après cet ultime épisode de cauchemar, je me suis réfugié loin de tout, sans donner aucune nouvelle. À personne.
Mais à présent, je dois tout relater dans un récit construit, car je veux trouver le repos. Cette idyllique région sera à jamais pour moi une source de terreurs abyssales. Le monde peut trembler, car dans l'ombre de terribles cultes oeuvrent pour son contrôle. Les dernières années qui me restent à vivre ne seront jamais lumineuses, mais baignées dans de sordides ombres attendant de me surprendre aux heures hantées de la nuit où le sommeil se fait supplier.
Ma lettre sera fort longue, je vous prie alors de ne point en stopper la lecture avant la fin. Et vous exhorte une fois de plus de me croire, au nom des années d'amitié que nous avons partagées, mais surtout de prévenir nos amis et correspondants. Cette région doit être inspectée par des professionnels, les autorités françaises prévenues. Quelque chose doit être entrepris !

Je vous l'avoue, très sincèrement, je redoute que mes jours ne soient comptés. Car nous le savons bien tous deux, il est des régions de l'inconnu que l'Homme ne peut aborder impunément, sans craindre pour sa santé mentale ou physique. Ou bien pire, encore. Car je doute à présent de la stabilité de notre existence, des dimensions d'espace et de temps que nous pensons à tort maîtriser.

Rémi, mon Ami de toujours dans l'Horreur et l'Insidieux, l'Autre Côté existe, et Il est terriblement dangereux pour les formes de vie existantes et à venir. Ecrivez, prévenez, racontez ce que vous apprendrez. Faites lire ma lettre et connaître ce qui suit. Photocopiez, et distribuez ces pages.
Il se peut que ce soit la dernière chose que vous receviez de moi. J'y ai joint photos, articles de journaux et diverses preuves que j'ai pu collecter.
Je redoute de terminer ces feuilles, car cela voudra sans doute dire que nous ne nous reverrons plus. Dans le pire des cas, je vous dis Adieu et m'en retourne dans la cabane qui m'abrite depuis longtemps à présent. Je pense y être en sécurité, mais en fait je ne veux pas qu'Ils ou Ça viennent me chercher ailleurs que dans ce lieu solitaire, où la seule habitation proche est à plus de cinquante kilomètres de forêt et de sous bois effrayants.

Vous trouverez dans cette imposante enveloppe les récits à peine modifiés des histoires de cette région impie. J'écris modifiés, car versant dans l'art de la plume, je n'ai pu m'empêcher de les relater comme de petites nouvelles. Il est évident que le mérite ne m'en revient que pour la forme, car le sentiment d'horreur et de malaise se dégageant de ces récentes légendes n'est assurément pas de mon fait. Que j'ai lu quantité d'articles de journaux (aux archives du Puy en Velay), entendu nombre de récits certifiés véridiques sur la vie, la foi et l'honneur du narrateur (personnes de la plus absolue confiance qui plus est), ou enfin vu moi-même ce que je relate dans mon journal, la terreur la plus abyssale s'empara alors de mon âme et ne me laissa jamais la paix et le repos de l'esprit.
Car je viens de l'écrire, les pages de mon journal durant ces jours atroces sont véridiques, vécues et relatées sans aucun artifice de rhétorique. L'écrivain fit alors place à l'investigateur curieux puis maudit par l'objet de sa recherche.

Je conçois que le volume de lecture soit important, seulement je vous conjure d'y porter toute votre attention.

Dans le cas où je ne retournerais finalement plus en cette misérable ville de Nîmes, je tiens à conclure en vous faisant part de la profonde amitié dont vous êtes l'objet. Vous fûtes mon meilleur ami dans l'Occulte, et mon plus fidèle allié dans l'Horreur. Puisse le monde trouver le repos dans cet Univers ou dans l'Autre.




Adieu, et fidèlement, Votre Ami




Samuel Phillips Dovahk
Revenir en haut Aller en bas
féfée
Poète
féfée

Messages : 2501
Date d'inscription : 10/11/2010

TERRIBLE HAUTE-LOIRE Empty
MessageSujet: Re: TERRIBLE HAUTE-LOIRE   TERRIBLE HAUTE-LOIRE EmptyJeu 19 Jan - 22:19

Je vois que tu n'as pas complètement coupé les ponts avec l'étrange, le terrifiant affraid
J'ai adoré, et je suis prête pour la suite ! Very Happy

_______________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Damona Morrigan
Fondatrice d'Alchemypoètes
Damona Morrigan

Messages : 4548
Date d'inscription : 06/11/2010
Localisation : Dans la cabane de la sorcière blanche sur l'île d'Emeraude

TERRIBLE HAUTE-LOIRE Empty
MessageSujet: Re: TERRIBLE HAUTE-LOIRE   TERRIBLE HAUTE-LOIRE EmptyVen 20 Jan - 11:01

Ô que j'aime te lire et ne me dis pas que tu n'as pas de suite car je l'attends avec impatience !!!
Revenir en haut Aller en bas
Baba yaga
Poète
Baba yaga

Messages : 957
Date d'inscription : 06/07/2011
Age : 47
Localisation : au fond d'un bois de blancs bouleaux

TERRIBLE HAUTE-LOIRE Empty
MessageSujet: Re: TERRIBLE HAUTE-LOIRE   TERRIBLE HAUTE-LOIRE EmptyVen 20 Jan - 12:14

ce n'est pas manuscrit trouvé à Saragosse mais au Puy en Velay : génial ! un récit mis en abyme...un narrateur un peu fou...et une région que je connais bien...la suite!la suite!la suite!!
Revenir en haut Aller en bas
http://babayaga.centerblog.net/
Invité
Invité



TERRIBLE HAUTE-LOIRE Empty
MessageSujet: Re: TERRIBLE HAUTE-LOIRE   TERRIBLE HAUTE-LOIRE EmptyVen 20 Jan - 12:41

Merci à toutes les trois. Et oui j'ai une suite en chantier. Seulement j'ai un peu moins de temps libre en ce moment. C'est pourquoi je commente moins, car je lis moins Embarassed De fait j'écris moins Crying or Very sad Mais je n'oublie pas le refuge. Merci encore Wink
Revenir en haut Aller en bas
lutece
Administrateur-Poète
lutece

Messages : 3383
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 62
Localisation : strasbourg

TERRIBLE HAUTE-LOIRE Empty
MessageSujet: Re: TERRIBLE HAUTE-LOIRE   TERRIBLE HAUTE-LOIRE EmptyVen 20 Jan - 18:15

..J'aime beaucoup et j'attends la suite!!!! sunny J\'aime !

_______________
...l'essentiel est invisble...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




TERRIBLE HAUTE-LOIRE Empty
MessageSujet: Re: TERRIBLE HAUTE-LOIRE   TERRIBLE HAUTE-LOIRE Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

TERRIBLE HAUTE-LOIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nivéoles printanières
» Chateau de la Loire
» Ou trouver du cable électrique haute température?
» 1914 L'année terrible
» Terrible au IGA (Sherbrooke)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alchemy Poètes :: Vos mots de Coeurs de Poètes :: Nouvelles-