Alchemy Poètes

Poèmes, nouvelles, pensées et autres.
 
AccueilPublicationsRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Karoloth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damona Morrigan
Fondatrice d'Alchemypoètes
Damona Morrigan

Messages : 4548
Date d'inscription : 06/11/2010
Localisation : Dans la cabane de la sorcière blanche sur l'île d'Emeraude

Karoloth Empty
MessageSujet: Karoloth   Karoloth EmptyMar 11 Nov - 10:04

Karoloth 30-77

Karoloth est inscrit sur Alchemy Poètes depuis le 12 décembre 2010 et a posté 884 messages. C'est le tour de "Mister K" d'être à l'honneur dans le jardin du refuge. Ce poète aux mille et une nuances de bleu nous a suivi Lutèce et moi pour continuer notre belle aventure. Karoloth est un conteur sans égal qui nous embarque à chaque nouvelle histoire dans des aventures hautes en couleur et pleines de charme. C'est un écrivain qui a fait de la vie sa muse. Il a édité plusieurs ouvrages que vous pourrez consulter sur son site, ça vaut le détour croyez-moi !

Merci pour tous tes magnifiques textes déposés ici sur Alchemy.

Le texte que j'ai choisi pour vous parle d'autrefois Wink




Autrefois

Autrefois, le monde n'était pas ainsi,
Il n'était ni terne, ni incertain,
Et nous, enfants, marchions dans un présent ignorant la peur,
Pas celle qui nous faisait craindre les adultes et leurs terribles colères,
Pas celle non plus par laquelle nous redoutions les pluies de coups,
Les ceintures, les martinets,
Les règles de fer dont on détournait l'usage
Pour punir ceux qui n'étaient pas sages,
Mais, nous ne craignions ni la mort, ni les lendemains.

Autrefois, nous ne décomptions pas les jours,
Pas plus ceux de l'été que ceux de l'hiver
Dont le froid piquait la peau de nos cuisses découvertes,
Ils n'étaient pas non plus découpés en tranches horaires,
Hormis ceux qui nous conduisaient à l'école et nous voyaient alanguis.
En ce temps là, le jeudi était le plus beau,
C'était un jour de liberté, sans pères dans les maisons,
Sans obligation de se lever.

Autrefois était un temps de lumière et d'immensité,
Un temps d'amitié aussi où les brouilles s'oubliaient dans l'heure,
Même celles qui avaient fini à coups de poings.
Nous allions en ribambelle comme des abeilles dans leur essaim,
Et nos cris, nos rires enfantins réveillaient la rage des voisins.
Parfois, une femme se mettait à sa fenêtre et nous chassait en vociférant
Nous partions, puis revenions après quelques instants.
Non pour l'embêter, c'était là que les filles habitaient.

Autrefois, il y avait aussi d'autres saisons que celles du calendrier.
Elles apparaissaient de temps à autre
Sans que l'on sache vraiment ce qui les faisait naître.
Les saisons des billes, des osselets, des cartes à jouer
Sous les préaux fleurissaient nous entraînant dans leurs rondes.
Puis, par lassitude, elles s'évanouissaient pour céder la place à une suivante.

Autrefois, nos jeux se pratiquaient à l'air libre
Et nous entraînaient dans des courses effrénées.
Des fois, par chance nous trouvions un ballon,
Une balle ; un simple morceau de bois devenait alors une crosse.
Nous pratiquions un hockey sur goudron
qui souvent nous voyait retourner les genoux et les coudes écorchés,
Les paumes éraflées par les graviers dispersés sur le sol,
Coupables de nos glissades, de la dérobade de nos appuis,
De nos pertes d'équilibre, de nos chutes.

Autrefois, il fallait ravaler ses pleurs
Si d'aventure une blonde observait nos turbulents ébats de sa fenêtre.
Pour nous, les filles étaient un mystère,
Des êtres lointains que nous ne fréquentions pas,
Mais par lesquels irrésistiblement nous étions attirés
Malgré les barrières dressées par des adultes aux idées préconçues
A la vision étroite, au regard tordu, vestiges d'un temps révolu
Qui leur avait fait bâtir des écoles de filles, des écoles de garçons.

Autrefois, le monde n'était pas ainsi,
Il n'était ni terne, ni incertain,
Et nous, enfants, marchions dans un présent ignorant la peur.
Nous ne craignions ni la mort, ni les lendemains.
Puis vint un autre temps,
Celui des déchirures, des trahisons, des abandons,
Celui des amourettes et des premiers frissons
Celui de l'infinie solitude, de l'ivresse du cœur.
Puis... puis... le vent.

_______________
Karoloth Sign_d10


Dernière édition par Damona Morrigan le Lun 17 Nov - 10:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nage
Poète
Nage

Messages : 727
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 48
Localisation : La cité des anges

Karoloth Empty
MessageSujet: Re: Karoloth   Karoloth EmptyJeu 13 Nov - 11:52

J\'aime ! Un petit Kikou qui reste un plaisir de lire et relire Karoloth ....

_______________
Ecrire c'est hurler en silence. affraid
Revenir en haut Aller en bas
lutece
Administrateur-Poète
lutece

Messages : 3383
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 62
Localisation : strasbourg

Karoloth Empty
MessageSujet: Re: Karoloth   Karoloth EmptyJeu 13 Nov - 12:45

C'est vrai Damona, Karoloth est un poète cher à notre coeur à tous. J'ai relu avec plaisir cet "autrefois"
Oh Nage, quel plaisir de voir que tu repasses par notre jardin. Il ya si longtemps mais j'ai souvent une pensée pour toi! Bises!

_______________
...l'essentiel est invisble...
Revenir en haut Aller en bas
Nage
Poète
Nage

Messages : 727
Date d'inscription : 27/11/2010
Age : 48
Localisation : La cité des anges

Karoloth Empty
MessageSujet: Re: Karoloth   Karoloth EmptyJeu 13 Nov - 14:20

Oh!!! Merci Lutece un vrai plaisir pour moi aussi...

_______________
Ecrire c'est hurler en silence. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Dark-Phoenix
Poète
Dark-Phoenix

Messages : 1063
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 29
Localisation : Here

Karoloth Empty
MessageSujet: Re: Karoloth   Karoloth EmptyVen 14 Nov - 14:54

Bel écrit du mystérieux poète Karoloth pour le mettre à l'honneur , que j'ai aimé lire Smile

_______________
Le temps défile si vite, comme le sable entre tes doigts, il me fait si peur, je ne peux plus avancer, Bientôt, il sera trop tard, je serais ensevelie, ces lieux seront mon tombeau. Ô, éternité, je voudrais encore courir après tes pas.

Hier 17/01/2012, j'ai tué deux monstres en 1.
Dark-Phoenix
Revenir en haut Aller en bas
https://escapetotheotherside.wordpress.com/
Baba yaga
Poète
Baba yaga

Messages : 957
Date d'inscription : 06/07/2011
Age : 47
Localisation : au fond d'un bois de blancs bouleaux

Karoloth Empty
MessageSujet: Re: Karoloth   Karoloth EmptySam 15 Nov - 10:41

Mes préférés sont les textes en proses, le marais de Kavikawanka en tête. the winner is
Revenir en haut Aller en bas
http://babayaga.centerblog.net/
Karoloth
Poète
Karoloth

Messages : 895
Date d'inscription : 12/12/2010
Localisation : Draveil

Karoloth Empty
MessageSujet: Re: Karoloth   Karoloth EmptyDim 16 Nov - 10:56

La Baba me dit que c'est mon jour de fête sur Alchemy. J'accours ! Merci pour ces mots gentils, ils me vont droit au coeur surtout en cette période où je ne me sens vraiment plus motivé pour aligner des phrases les unes à la suite des autres, où tout ce que j'écris me semble vain et plutôt nul, où la vie me bouscule.
Merci pour cette éclaircie (bien que le tableau ne soit pas si noir).
Toute mon amitié vous accompagne sunny


_______________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
http://drkaroloth.centerblog.net/1-La-porte-de-Juillet
Contenu sponsorisé




Karoloth Empty
MessageSujet: Re: Karoloth   Karoloth Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Karoloth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alchemy Poètes :: Vos mots de Coeurs de Poètes :: Poètes d'Alchemy à l'honneur-