Alchemy Poètes
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Alchemy Poètes

Poèmes, nouvelles, pensées et autres.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -17%
DREAME P10 PRO – Aspirateur balai sans fil
Voir le deal
149.99 €

Partagez
 

 Le grand jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe W
Poète
Philippe W

Messages : 41
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 47
Localisation : Colmar

Le grand jour Empty
MessageSujet: Le grand jour   Le grand jour EmptyJeu 31 Mar - 18:31

Le grand jour




A quoi tient le bonheur ? A peu de choses en définitive lorsqu’on se rend compte que toute sa vie peut changer après un simple soubresaut dû à un événement anecdotique extérieur. Qu’est-ce que le bonheur sinon un laps de temps plus ou moins long où l’on se sent capable de s’envoler vers le firmament ? L’être humain navigue en des eaux mouvementées où l’accablement peut succéder à l’euphorie avant de laisser sa place à la béatitude. C’est le syndrome des montagnes russes dont l’Homme est la victime et le jouisseur en même temps. En ces instants de plénitude qui dureront un temps incertain je me permets d’écrire ces quelques mots.

Comme à l’accoutumée, plongé dans les méandres de mes pensées confuses, je déambulais à pas lents dans cette vallée désertique qu’est la solitude. C’était la nuit, une nuit éternelle croyais-je alors, où je m’interrogeais sur les tenants et aboutissants de ma vie. Pas après pas je m’acheminais vers un lieu inconnu dont je n’attendais rien sinon la continuation de ma souffrance intérieure. Comme il est étonnant de constater que lorsque tout va mal en soi on se prend à regarder son environnement comme un je ne sais quoi de sordide, voire de délétère. Les étoiles brillaient de mille feux dans les cieux, mais leur lumière éclatante ne se reflétait pas sur mon âme tant les ténèbres de l’affliction me ravageaient. La lune déployait avec grâce sa robe argentée dans tout l’univers, mais ce spectacle n’était qu’illusion pour moi au point que je ne voyais qu’un astre noir, un abîme de confusion. Ce fut à ce moment que ça arriva, comme ça, sans prévenir, tel un éclair impromptu dans un paysage de désolation.

Je n’avais pas vu cette colline auparavant, peut-être ne voulais-je pas la voir. Non loin de son sommet, auprès d'un courant d’eau qui dévalait la pente en un frétillement enivrant, se trouvait une silhouette imprécise, un peu comme ces mirages qui n’osent pas se dévoiler entièrement moins par pudeur que par goût du secret. Pourtant, à mesure que je grimpais la colline, les formes de cette silhouette se précisaient. Des jambes, des bras, une tête, tout un être qui se dessinait devant moi au gré de mes pas allant vers ce mirage qui n’en était plus un. C’était étrange, mon cœur battait la chamade et je ressentais comme un puissant courant électrique me traverser le corps. A quoi cela était-il donc dû ? Au fond, je n’avais à quelques encablures de moi qu’un être humain comme j’en avais vu tant. Cependant, dans le questionnement qui me submergeait, je continuais à voir se peindre ces formes qui, je commençais à m’en rendre compte, devenaient exquises à mes yeux. Encore trois mètres, j’avais les pieds dans le ruisseau et je sentis mes muscles se raidirent. Encore deux mètres et je me mis à marcher sur un parterre de fleurs chamarrées qui exhalaient un parfum que j’avais oublié, celui de la joie. Encore un mètre et le monde se mit à tourner tout autour de moi comme une farandole d’extase. J’étais près d’elle. J’étais en face d’elle. Elle. Elle me regardait comme le soleil fixe la terre : d’une caresse ambrée où rayonnait les sentiments les plus intenses. Elle se retourna soudain et monta la pente jusqu’au sommet. Je la suivis comme si j’avais été aimanté par elle, un aimant aimé.

Nous aboutîmes sur un plateau élevé, loin si loin de la morne vallée que j’avais quitté peu de temps auparavant. Les feuilles des arbres centenaires touchaient les nuages et les oiseaux voletaient à hauteur de nos yeux. C’était un spectacle paradisiaque, c’était l’Eden retrouvé. Elle posa ses yeux sur moi, je plongeai dans les siens. Je découvris un nouveau monde, un univers fait d’or et de lumière où chaque instant passé avec elle était un pétale de rose déposé sur une fine soierie de bonheur. L’herbe était émeraude, l’écorce des arbres saphir, les fleurs rubis et le ciel diamant ; mais tous ces joyaux ne valaient plus rien pour moi tant je savais que c’était entre mes bras que je serrais le plus beau trésor du monde. Elle me susurra des mots mystérieux au creux de l’oreille, je lui en murmurais de plus étranges encore, comme si nous avions inventé un langage nouveau, une langue que nous aurions toujours connu et que nous aurions été les seuls à parler. Le vent se leva et je la serrai plus fort. La brise fit une bise à nos deux corps enlacés avant de se fondre dans l’horizon comme un espoir inespéré qui se serait enfin réalisé. Alors que la noirceur de la nuit se délitait et laissait peu à peu sa place au cristallin bleuté de l’aurore, mes lèvres s’approchèrent des siennes. Silence et pureté… L’aube naquit enfin et je l’embrassai. Ce fut enfin le grand jour, le jour de l’amour.
Revenir en haut Aller en bas
lutece
Administrateur-Poète
lutece

Messages : 3373
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 66
Localisation : strasbourg

Le grand jour Empty
MessageSujet: Re: Le grand jour   Le grand jour EmptyJeu 31 Mar - 18:59

Je t'ai suivie pas à pas dans ta rencontre avec l'amour. Magique! Wow ! Super !
Revenir en haut Aller en bas
Iloa
Poète
Iloa

Messages : 301
Date d'inscription : 08/11/2010
Age : 53
Localisation : France

Le grand jour Empty
MessageSujet: Re: Le grand jour   Le grand jour EmptyMer 6 Avr - 22:16

Bonsoir W
Il y a longtemps que je ne t'avais lu.
J'avais oublié combien c'est bon.
Revenir en haut Aller en bas
féfée
Poète
féfée

Messages : 2481
Date d'inscription : 10/11/2010

Le grand jour Empty
MessageSujet: Re: Le grand jour   Le grand jour EmptyMer 6 Avr - 22:27

ça ressemble à un rêve... J'ai eu énormément de plaisir à te lire ! Un texte sublime de beauté et de profondeur... Bravo ! Bisou de coeur
Revenir en haut Aller en bas
Damona Morrigan
Fondatrice d'Alchemypoètes
Damona Morrigan

Messages : 4529
Date d'inscription : 06/11/2010
Localisation : Dans la cabane de la sorcière blanche sur l'île d'Emeraude

Le grand jour Empty
MessageSujet: Re: Le grand jour   Le grand jour EmptyJeu 7 Avr - 4:11

Magnifique ! Pourvu que le grand jour ne s'arrête jamais ! Merci mon petit scribe adoré, tes textes sont des merveilles !!!
Revenir en haut Aller en bas
Apolline
Poète
Apolline

Messages : 619
Date d'inscription : 23/11/2010
Age : 66
Localisation : Alsace

Le grand jour Empty
MessageSujet: Re: Le grand jour   Le grand jour EmptyJeu 7 Avr - 11:33

Oh oui quel plaisir de lire cette magnifique écriture... Au-delà de cette rencontre innattendue et sublime avec l'amour, j'aime la façon dont la nature se métamorphose au diapason des états d'âme du "héros". Comme quoi, la beauté est dans l'oeil de celui qui regarde. Bravo et merci. Belle écriture ! flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Philippe W
Poète
Philippe W

Messages : 41
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 47
Localisation : Colmar

Le grand jour Empty
MessageSujet: Re: Le grand jour   Le grand jour EmptyMer 13 Avr - 11:18

Merci à vous. Vos commentaires m'ont profondément touché.

L'amour m'est tombé dessus au coin d'une rue, sans que je m'y attende aucunement. Quelle surprise !

Je n'ai guère l'occasion d'écrire ces derniers temps car mon emploi du temps est chargé, mais je continue à publier ici mes anciens textes.

Merci encore et à bientôt.

Bisous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le grand jour Empty
MessageSujet: Re: Le grand jour   Le grand jour Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le grand jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un ciel si grand et indescriptible...
» Le grand orchestre des femmes
» LE GRAND LIVRE DE LA VIE
» Mon grand-père
» LE PRINTEMPS (reflet du mois de Dame Féfée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alchemy Poètes :: Vos mots de Coeurs de Poètes :: Pensées-