Alchemy Poètes

Poèmes, nouvelles, pensées et autres.
 
AccueilPublicationsFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 La spirale de l'oubli Part 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damona Morrigan
Fondatrice d'Alchemypoètes
avatar

Messages : 4545
Date d'inscription : 06/11/2010
Localisation : Dans la cabane de la sorcière blanche sur l'île d'Emeraude

MessageSujet: La spirale de l'oubli Part 5   Mar 29 Avr - 10:03

La spirale de l'oubli - Part 5



Comme il lui restait une journée entière de temps libre qu’il estimait bien méritée, le frère Daniel n’en toucha pas un mot à quiconque afin d’éviter d’être réquisitionné pour d’autres tâches au prieuré. Il resta confiné dans sa chambre et  profita pour remettre de l’ordre dans ses affaires. Le rangement terminé, les meubles et objets dépoussiérés, il s’attaqua au nettoyage du plancher. De temps à autre, son regard se posait sur la male qui contenait la nouvelle collection des ouvrages restaurés et, à chaque fois, il ne put s’empêcher de sourire. Il avait le cœur si léger, débordant de joie car il était persuadé d’avoir enfin atteint son but. Il n’en doutait plus. Submergé par ce sentiment, le frère Daniel se retenait tant bien que mal à ne pas rire à gorge déployée dans un moment de pareille euphorie. Ce qui n’était pas chose aisée, il lui fallait trouver une occupation pour le reste de la journée afin de focaliser ses pensées sur n’importe quoi d’autre. Il inspecta sa chambre et la jugea digne de sa réputation de moine méticuleux, ordonné, maniaque. Son successeur ne pouvait que louer ses qualités lorsqu’il y emménagerait et, lui serait, nul doute très reconnaissant.
Le reste de l’après-midi, le frère Daniel se plongea dans la lecture d’un de ses livres favoris en dévorant de délicieux biscuits enrobés de chocolat dérobés au passage dans les cuisines à l’heure de la prière avec ses provisions de pain, de viande et de fruits, pour le souper et son voyage à Mont la Forteresse. Il ne tarda pas à se coucher puisqu’il avait décidé de prendre la route aux aurores.

Aux prémices du jour le plus beau de sa vie, le jeune moine plein d’entrain et d’enthousiasme partit avec son chargement en direction de l’abbaye Saint Mickaël. Dans son sac qu’il portait en bandoulière, il avait glissé le livre de la conteuse. Il s’attendait à la rencontrer comme par le passé sur le chemin et il avait prévu de le lui rendre à cette occasion. Comment allait-elle réagir et lui plairait-il ? Tout au long du trajet, le frère Daniel rêvassait la tête dans les nuages. Il n’en descendit que lorsqu’il franchit le portail de l’édifice imposant, progressant sur la grande allée principale qui menait droit à l’entrée de la salle de l’abbé. Il laissa sa charrette, son bœuf et le chargement aux soins des moines qui l’accueillirent. L’un d’entre eux le pria de le suivre et l’invita à patienter en lui signifiant qu’il prévenait le grand abbé de sa venue. Il s’installa confiant. Peu de temps après, le moine revint vers lui en lui expliquant que le grand abbé souhaitait sa présence dans les jardins. Le frère Daniel s’empressa de s’y rendre et trouva son supérieur en pleine discussion avec quelques membres de la communauté, en majorité des ecclésiastiques mais aussi quelques villageois.
- Ah voilà le frère Daniel dont je vous ai parlé s’exclama le grand abbé. Il est l’homme de la situation. Pouvez-vous nous laisser je vais remédier à ce problème immédiatement. Allez en paix !
Lorsque tous les membres s’étaient retirés, le grand abbé s’adressa au jeune moine.
- Frère Daniel venez par-là,  j’ai quelque chose à vous montrer. Vous l’avez amplement mérité, je tiens à vous faire un cadeau en remerciement de votre bon travail.
- Merci grand abbé mais je l’ai fait avec plaisir et je ne m’attendais pas à recevoir quoi que ce soit en retour. Mon souhait le plus cher était d’être accepté dans la confrérie des moines de l’abbaye affirma-t-il en contenant sa joie.
Devant la salle de l’abbé, une nouvelle charrette l’attendait alourdie par diverses marchandises et équipée de deux brancards pour l’attelage d’une paire de bœufs. Le jeune moine ne savait pas s’il devait être content ou méfiant. Désarçonné, il garda le silence tout en réfléchissant à quoi bon lui servirait-elle à l’abbaye. Son supérieur l’abandonna prétextant un devoir urgent à règler et ordonna à l’un de ses sous fifres de lui transmettre les directives. Le frère Daniel n’en croyait pas ses oreilles. Quel présent… mérité… oui vraiment… Comment avait-il pu être aussi naïf à croire qu’il serait admis au sein de cette organisation de fourbes, d’hypocrites à en faire rougir de plaisir le diable lui-même s’offusqua-t-il. Il était furieux. Il grimpa sur sa charrette, donna un bon coup de bâton aux animaux de traits et cria pour les inciter à sortir le plus rapidement possible de cet endroit qui lui donnait la nausée. Par fierté, le jeune moine ne sauta pas de sa charrette pour la tirer en même temps que ses bœufs même s’il en ressentait vivement l’envie. Il ruminait sans cesse sur sa nouvelle mission. A présent, lui avait-on expliqué, il serait amené à servir l’abbaye pour des tâches diverses comme le transport de marchandises, des travaux de réfections en tout genre, des courses spéciales pour l’acheminement des messages urgents. Pour couronner le tout, il resterait jusqu’à nouvel ordre au prieuré de Luréalone puisqu’il se voyait en prime accablé d’une autre série d’ouvrages à rénover. Il songea un instant de quitter la confrérie et de changer de vie mais chassa cette idée très vite de son esprit. Que pouvait-il faire d’autre que de continuer à se montrer volontaire et travailleur et espérer encore et encore.  Il en avait marre d’être une poire, une bonne poire aussi, un larbin de service. Oui bientôt je me ferai appeler frère larbin exprima-t-il tout haut.
- Frère larbin quel étrange surnom dont vous vous affublez là Drusdan se moqua sa prêtresse qui semblait l’attendre sur le sentier.
- Oui vous avez bien entendu, me voici frère larbin depuis tout à l’heure. Vous n’imaginez pas ce que je viens de traverser comme épreuve à Mont la Forteresse lui répondit-il.
- Dommage que je dois me rendre au village, je vous aurai reçu chez moi pour en discuter s’excusa-t-elle un peu déçue.
Le frère Daniel l’invita à monter sur sa charrette pour l’accompagner au village car c’était également sa destination. En effet, parmi ses marchandises, il y avait des fruits et des légumes qu’il devait déposer chez un marchand pour le compte de l’abbaye.
Alors que la jeune femme essayait de positiver sur sa nouvelle situation, le moine se déversait sur ses déboires, sa frustration et sa colère. Il lui avait tout raconté en détail, sans jamais la laisser finir les phrases qu’elle commençait à formuler. La seule qu’elle put exprimer sans que le moine lui coupe la parole était pour lui signifier que son attitude l’aurait vexée en temps normal mais elle l’acceptait car venant de lui cela l’amusait. Avant de se séparer sur la grande place du village, sa prêtresse lui souhaita une bonne soirée et lui rappela qu’il serait le bienvenu chez elle quand il le souhaitait. Il faillit oublier le livre. Il l’a rattrapa par le bras, sortit l’objet de son sac et le lui tendit avec un léger sourire. Surprise et ravie de ce beau cadeau, elle lui déposa un baiser sur la joue en le remerciant. Le frère Daniel, troublé, ne savait plus où il était et pourquoi. Elle s’était déjà évanouie dans la foule quand il se souvint de la livraison à effectuer chez le commerçant. Il finit par rentrer au prieuré exténué par cette journée pleine de rebondissements.

_______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark-Phoenix
Poète
avatar

Messages : 1063
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 28
Localisation : Here

MessageSujet: Re: La spirale de l'oubli Part 5   Lun 5 Mai - 23:00

J'ai juste envie de lui dire "fonce" Smile

_______________
Le temps défile si vite, comme le sable entre tes doigts, il me fait si peur, je ne peux plus avancer, Bientôt, il sera trop tard, je serais ensevelie, ces lieux seront mon tombeau. Ô, éternité, je voudrais encore courir après tes pas.

Hier 17/01/2012, j'ai tué deux monstres en 1.
Dark-Phoenix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://escapetotheotherside.wordpress.com/
lutece
Administrateur-Poète
avatar

Messages : 3383
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 61
Localisation : strasbourg

MessageSujet: Re: La spirale de l'oubli Part 5   Mar 6 Mai - 12:23

Quel benêt ce moine quand même!!!! j'attends la suite avec impatience! J\'aime ! the winner is 

_______________
...l'essentiel est invisble...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damona Morrigan
Fondatrice d'Alchemypoètes
avatar

Messages : 4545
Date d'inscription : 06/11/2010
Localisation : Dans la cabane de la sorcière blanche sur l'île d'Emeraude

MessageSujet: Re: La spirale de l'oubli Part 5   Mer 7 Mai - 9:30

Merci à toutes les deux de suivre mon histoire que je ne pensais pas écrire un jour et encore moins la poster sur Alchemy  Wink 
Je poste la suite rien que pour vous !

_______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La spirale de l'oubli Part 5   

Revenir en haut Aller en bas
 

La spirale de l'oubli Part 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La spirale de l'oubli Part 3
» Papiers pour faire-part.
» (Collection) Une heure d'oubli... (Ernest Flammarion)
» Pourquoi Aizen veut les pouvoirs d'inoue(a part pour soigné)
» GROSSE ERREUR de ma part ! HELP me plz ! :(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alchemy Poètes :: Vos mots de Coeurs de Poètes :: Autres-